Le blog de Ti Canots, loueur de plaisir nautique en Martinique

Où voir des iguanes en Martinique ?


Rédigé le Dimanche 7 Juillet 2019 à 11:48 | Lu 13777 fois

Vous voulez savoir où trouver des iguanes en Martinique, s'ils sont dangereux (attaque l'homme), où ils vivent, pourquoi ils sont en voie de disparition, de quoi ils se nourrissent (qu'est ce que mange un iguane) et comment visiter les ilets à iguanes de Martinique alors c'est bien cet article qu'il faut lire.


Les premiers habitants de la Martinique appelaient cette île Ioüanacéra, qui en langue Caraïbe veut dire l'île aux iguanes (formé du préfixe ioüana = iguane et du suffixe caéra = île). Aujourd'hui, il co-existe encore deux espèces d'iguanes en Martinique (et des hybrides entre ces deux espèces) :
  1. Un iguane endémique : Iguana délicatissima, l'iguane des Petites Antilles ou iguane antillais.
  2. un iguane exogène : Iguana iguana, l'iguane vert ou iguane commun.
 

Iguane Martinique @Selden Vestrit
Iguane Martinique @Selden Vestrit

Mieux connaitre les iguanes

 
Les iguanes sont des reptiles sauriens (ce ne sont ni des lézards, ni des serpents) de la famille des iguanidés, 8 genres, dont iguana possédant 2 espèces, delicatissima et iguana. Les iguanes sont des animaux
  • végétariens, ils mangent principalement des fruits, baies, des feuilles et quelques fois des insectes.
  • semi-arboricoles, ils vivent au sommet des arbres au soleil mais aussi à terre pour les déplacements.
  • terrestres ou marins, ils nagent très bien.
  • vivant en moyenne entre 10 et 15 ans.
 
En France, c'est un animal protégé depuis 1989 parce que c'est une des espèces de reptiles les plus menacées dans le monde. On consomme sa chair dans certains pays, on a aimé le naturaliser (à cause de son petit côté crocodile-dinosaure) et on le domestique dans certaines familles (avec un certificat de capacité pour élevage en captivité mais son prix est très (trop ?) abordable, entre 30 et 80 euros selon les animaleries, tarif qui monte à 3000 euros pour un iguana iguana albinos...). L'iguane peut être dangereux si l'on s'approche de trop près (beaucoup de force dans sa queue qui représente 3/4 de sa taille mais on recense surtout des morsures), Iguana delicatissima est en voie de disparition, principalement par destruction de son habitat et hybridation de son espèce avec Iguana iguana pourtant, il occupe une place importante dans l'écosystème par son action disséminatrice de graines.
 
 

Iguane Martinique femelle
Iguane Martinique femelle

Iguana delicatissima en Martinique

 
L'Antillais en danger sur son île

 
L'iguane des Petites Antilles
est une espèce endémique menacée d'extinction dans le monde, classé animal vulnérable par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN, 2006) [1]. Il est donc rare et fragilisé.

Iguana delicatissima de Martinique est en danger :
  1. parce qu'il a été chassé (encore braconné quelque fois) et mangé comme délicieuse nourriture ; son nom delicatissima, vient du latin delicatus (délicieux) et du superlatif -issimus (très)
  2. parce que des prédateurs ont été ajoutés à son habitat. C'est le cas de la mangouste, importée en Martinique pour détruire les rats mais dont les effets collatéraux ont été l'extermination de colonies d'iguanes.
  3. parce que son habitat est saccagé par le tourisme et l'urbanisation. (Iguanes écrasés sur les routes, nids piétinés par les allers et retours de touristes, etc)
  4. parce qu'il est croisé (hybridé par mélange génétique) avec Iguana iguana.
  5. parce qu'il est compétition avec cette espèce plus forte physiquement et génétiquement.
 

Un iguane aujourd'hui protégé

Iguana delicatissima est un patrimoine à préserver pour les martiniquais qui s'Investissent pour la conservation de l'espèce. Des actions concrètes sont menées sur la base des Orientations Régionales de Gestion et de conservation de la Faune sauvage et de ses Habitats (ou ORGFH association de DIREN/ONCFS, 2005) et de la Stratégie martiniquaise pour la biodiversité (DIREN, 2006) ayant conduit l’ONCFS, soutenu financièrement par la DIREN et le Fonds européen de développement régional (FEDER) et appuyé scientifiquement par le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN). 
De 1993 à 2006, des études sur la connaissance de cet iguane et des tentatives de comptage ainsi que des placements de puces géolocalisatrices pour enregistrer leurs déplacements ont été effectués par ces autorités. Ensuite, des opérations de conservation ont été menées. Pour autant, La biologie de cette espèce reste relativement peu connue aux Antilles françaises. En dehors des recherches menées à l’îlet Chancel (Breuil, 1994, 1997, 1999, 2000, 2001 ; Ourly, 2006 ; Legouez, 2007), l’iguane des Petites Antilles n’a fait l’objet que d’études sommaires.
 

Vidéo Iguane Martinique - iguane des Petites Antilles (iguana delicatissima)



Iguane vert @ encyclopédie larousse
Iguane vert @ encyclopédie larousse

Iguana iguana en Martinique

 
L'américain qui a envahit la Martinique


L'iguane vert (iguane commun) est une espèce envahissante introduite en Martinique au Fort Saint-Louis (baie de Fort-de-France) en 1965 par le Père Pinchon, naturaliste. C'est un animal territorial qui se montre agressif envers les autres mâles. Les femelles pondent une fois par an, et dès l'éclosion les jeunes sont livrés à eux-mêmes. Ils atteignent leur maturité sexuelle à trois ans. L'iguane vert est originaire d'Amérique du Sud où il s'étend du sud Brésil aux USA. Ovipares, les femelles iguanes peuvent pondre de 20 à 71 oeufs par an.
 
 
 

Reconnaitre et différencier les iguanes de Martinique - Cliquez pour agrandir
Reconnaitre et différencier les iguanes de Martinique - Cliquez pour agrandir

Comment reconnaître les 2 iguanes de Martinique


4 individus à bien distinguer.
 

Différence mâle et femelle chez Iguana delicatissima

Chez Iguana delicatissima, le dimorphisme sexuel entre mâle et femelle est très marqué. Les femmes sont marron-vertes en étant juvéniles puis finissent grises avec l'âge. Les mâles delicatissima en revanche sont eux toujours marron-gris à gris foncé. Les épines sont caractéristiques puisque supérieures chez les mâles. Enfin, quand ceux ci sont en période sexuelle active, leurs joues devient rosées.
 

Différence mâle et femelle ches Iguana iguana

Chez Iguana iguana, les mâles sont plus gros avec des épines dorsales plus longues et plus épaisses, un fanon (repli cutané sous le cou) plus important également que les femelles. Les mâles sont également plus colorés, plus verts que les femelles.


Comment distinguer Iguana delicatissima de Iguana iguana ? 


Iguana delicatissima est plus petit que Iguana iguana. (150 cm pour le premier pour 2 mètres pour le second). 

Iguana iguana possède une grosse écaille sous le tympan qui mesure environ 2-3 cm, attribut que ne possède pas Iguana delicatissima.

Mais la caractéristique la plus facilement visible est la présence de rayures noires sur la queue,  chez l'espèce Iguana iguana et non chez delicatissima.

Une étude à télécharger (PDF) très complète et scientifique sur la question

 
 
Carte des emplacements d'iguanes en Martinique

Ou trouver des iguanes en Martinique ? Iguana delicatissima est présent à l'îlet Chancel, un peu Anse Couleuvre, à Anse Céron, Bois du Morne Capot. On a relocalisé l'espèce sur l’îlet Ramier (interdit au public). Une des zones de ponte sur l'ilet Chancel de Iguana delicatissima se situe dans les ruines. C'est positif pour les touristes puisqu'ils multiplient leurs chances de voir facilement des iguanes mais négatif pour l'espèce ainsi dérangée. 
  
 
Carte des emplacements d'iguanes en Martinique
Carte des emplacements d'iguanes en Martinique

Iguane de Martinique mâle (Iguana delicatissima à l'îlet Chancel)
Iguane de Martinique mâle (Iguana delicatissima à l'îlet Chancel)

Visiter l'ilet à iguanes en Martinique

Comment être sûr de voir des iguanes en Martinique ? L’îlet Chancel (Martinique) abrite une population d’environ 900 iguana delicatissima, la population la plus importante de Martinique (Legouez, 2007). Les dernières études réalisées sur l’îlet Chancel (Legouez, comm. pers. 2009) laissent à penser que cette population aujourd'hui dépasserait le millier d’individus. L'iguane est un animal très craintif surtout en période de mue, il faudra être attentif pour le distinguer dans les feuillages (l'iguane passe 96 % de son temps immobile !)
 

Astuce pour voir les iguanes à Ilet Chancel (même lorsqu'ils se cachent)

Si vous ne voyez pas d'iguanes du premier coup d'oeil, cherchez les bien, ils sont bien là.
Tout d'abord, écoutez bien... On les entend facilement se déplacer au sol, une fois le bruit repéré, il est plus facile de les trouver.
Ensuite regardez en l'air aux heures chaudes ou après la pluie, les iguanes se reposent sur les branches des arbres.

Astuce : Il y en a toujours au moins un entre les racines et les branches du très gros figuier maudit au milieu du site, et régulièrement aussi sur le toit de la maison du pêcheur à l'entrée du site.

  
EXCURSION EN MARTINIQUE A NE PAS RATER !
 
==> Découvrez l'ilet Chancel en bateau   et ayez la chance d'observer le rare Iguana delicatissima dans son habitat naturel pendant vos vacances en Martinique.  
  
 

Anecdote TiCanots : le secret du tatouage éphémère des iguanes révélé

A une certaine période de l'année vous pourrez rencontrer des iguanes "tatoués" avec un code composé de lettres et de chiffres. Régulièrement des équipes de scientifiques viennent surveiller la population de l’îlet Chancel, les iguanes sont alors attrapés pour être mesurés, bagués et pucés. Afin de faciliter le travail des équipes les iguanes déjà étudiés sont tatoués par les chercheurs afin de ne pas les comptabiliser une deuxième fois. Ce marquage est inoffensif et disparaît rapidement.
Claire de TiCanots

Sources Iguane Martinique


[1] - http://www.iucnredlist.org/details/10800/0

Bibliographie sur Iguana iguana http://reptile-database.reptarium.cz/species?genus=Iguana&species=iguana&exact%5B0%5D=species

Photos comparatives tirées du document Les iguanes des Petites Antilles : Étude de la population de l’îlet Chancel (Martinique) et élaboration du plan de restauration.  Par Caroline Legouez

 

Continuez votre étude sur les iguanes de Martinique avec une précieuse lecture


"L’iguane des Petites Antilles : une espèce menacée en Martinique Premières mesures de conservation L’iguane des Petites Antilles : une espèce menacée en Martinique Premières mesures de conservation
Legouez C., 2010. Plan national d’actions de l’iguane des petites Antilles (Iguana delicatissima) 2010-2015. Ministère de l’écologie, du développement durable , des Transports et du Logement, Direction régionale de l'environnement Martinique, cellule Martinique de l’ONCFS Antilles françaises. 137 p.

L' avis de Ti Canots :
"La source la plus complète sur l'iguane des Petites Antilles sur le web. Une lecture passionnante et complète. (+ de 100 pages)" - Claire de Ticanots

Mises à jour juin 2015 > diaporama Iguanes

Album de 10 photos d'iguanes made in Ticanots (prises à l’îlet Chancel)
Iguane de l'ilet Chancel (Iguana delicatissima)